CH1445-1446 Agrandir l'image

Les grandes entreprises en région bruxelloise

Courrier hebdomadaire n° 1445-1446,
68 p., 1994

Plus de détails

Référence : CH1445-1446


7,40 € TTC

+ de 25 exemplaires? Contactez-nous.

En savoir plus

Le siège social de quelque 32.500 sociétés est établi dans l'une des 19 communes de la Région de Bruxelles-capitale. La Centrale des bilans de la Banque nationale de Belgique développe depuis quelques années une banque de données reprenant les bilans et comptes de résultats des sociétés (1). Au départ de cette banque de données peuvent être effectuées des globalisations selon des critères de localisation, d'activités, de dimension ou de statut. Dans ce Courrier hebdomadaire consacré aux grandes entreprises en région bruxelloise, comme dans un précédent consacré aux entreprises wallonnes (2), les critères de taille retenus pour la sélection des sociétés sont le chiffre d'affaires et l'emploi. Il s'agit de données bilantaires pour l'exercice 1992, qui recouvrent l'ensemble des activités des sociétés et non uniquement celles exercées en région bruxelloise. Ceci a une importance toute particulière en région bruxelloise : en raison de son rôle de capitale et de la présence d'institutions régionales, nationales et internationales sur son territoire, beaucoup de groupes y ont des sièges administratifs et non des unités d'exploitation. Le choix de ces critères induit le type d'entreprises : commerciales et industrielles et non principalement financières. Dans le cas spécifique de la région de Bruxelles-capitale, où sont localisées de très nombreuses entreprises financières (banques, compagnies d'assurances, sociétés à portefeuille, centres de coordination,...), un classement de ces entreprises selon l'importance de leurs immobilisations financières a été réalisé. Quatre logiques différentes président donc à ces classements d'entreprises. La première est celle qui prévaut à la Centrale des bilans de la Banque nationale (structure juridique et non siège d'activités, entreprises publiant leur bilan selon un schéma normalisé). La deuxième est celle du découpage administratif en arrondissements et communes, même si ces subdivisions du territoire n'ont pas d'organe propre ayant compétence en matière économique. Toutefois le territoire de l'arrondissement administratif de Bruxelles recouvre celui de la région de Bruxelles-capitale, région qui, comme les deux autres régions, a compétence en matière économique. La troisième est sectorielle : des classements particuliers sont présentés pour les banques, compagnies d'assurances, sociétés à portefeuille et centres de coordination, afin de saisir la fonction financière de la capitale du pays. La quatrième se réfère au niveau réel de la décision économique privée, logé au sein des groupes d'entreprises et principalement de la société de tête, agissant comme centre de profit et centre de pouvoir. C'est la raison pour laquelle référence sera faite pour chacune des sociétés sélectionnées à sa structure de propriété et à son insertion ou non dans un groupe d'entreprises. (1) La banque de données de la Centrale des bilans de la Banque nationale de Belgique ne reprend pas les entreprises publiant leur bilan selon un schéma particulier, à savoir les banques, les banques d'épargne, les entreprises d'assurances. (2) Voir 'Les grandes entreprises dans les arrondissements wallons', Courrier hebdomadaire, CRISP, n° 1418-1419, 1993.
Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander