CH1205-1206 Agrandir l'image

Les industries chimiques. Mutations spatiales et pénétration multinationale

Courrier hebdomadaire n° 1205-1206,
par JC. Verdoodt, 70 p., 1988

Plus de détails

Référence : CH1205-1206


Épuisé, disponible en photocopies ou au format PDF sur www.cairn.info

7,40 € TTC

+ de 25 exemplaires? Contactez-nous.

En savoir plus

Les industries chimiques ont acquis une importance croissante dans l'économie belge, quoique différenciée selon les sous-secteurs qu'elles recouvrent : la chimie de base, les engrais, la pétrochimie, les produits d'entretien, la parachimie, les produits pharmaceutiques, le caoutchouc et la transformation des matières plastiques. Ces sous-secteurs ne sont pas tous intégrés sous le terme générique d'industries chimiques par les différentes sources d'information disponibles (1). En ce qui concerne les sous-secteurs qui peuvent poser problème, nous avons fait le choix d'intégrer au champ de notre étude la transformation des matières plastiques, l'industrie du caoutchouc et des engrais, mais non le sous-secteur du raffinage du pétrole. L'approche choisie est d'appréhender les structures spatiales de chacun de ces sous-secteurs au travers des données financières (valeur ajoutée), d'emploi et de propriété des principales sociétés. Nous avons, pour ce faire, considéré les 625 entreprises (2) qui exercent des activités industrielles qui ont été retenues dans le classement établi par l'hebdomadaire Trends-Tendances sous le nom de Top 20.000 (les éditions 1986 et 1987 utilisées portent sur les bilans des exercices sociaux 1984 et 1985 ; le classement est établi sur base des données de la Centrale des bilans de la Banque nationale de Belgique). Des réaménagements par rapport à l'affectation sectorielle des sociétés ont dû être opérés dans certains cas ; ils concernent surtout des sociétés à activités diversifiées et le classement des sociétés en sociétés commerciales ou industrielles (seules celles qui avaient une activité industrielle ont été retenues). Les rapports et annuaires de la Fédération des industries chimiques nous ont permis de trancher. Ces informations ont été complétées par celles fournies par l'annuaire ABC sur la localisation des sièges de production (3). A ce niveau, dans la mesure où les seules données disponibles par siège concernent l'emploi (4), la ventilation de la valeur ajoutée globale d'une société entre ses différents sièges de production s'est faite proportionnellement à l'emploi de chacun de ceux-ci. Dans la représentation cartographique, l'emploi, ou la valeur ajoutée, des sièges d'exploitation établis sur le territoire d'une même commune a été agrégé (5). Nous avons également recherché la structure de propriété des entreprises chimiques. La dépendance du secteur à l'égard de sociétés transnationales étrangères est importante, il nous a paru dès lors intéressant de cerner la présence d'intérêts étrangers dans son évolution spatiale et sous-sectorielle. Pour la détermination de la nationalité des entreprises, la diversité des situations nous a amené à opérer des choix : ainsi dans les cas des sociétés (telles L'Oréal Belgique) contrôlées par un grand groupe d'entreprises (dans ce cas, Nestlé) nous avons considéré le pays d'implantation non de la société mère du groupe (dans ce cas, la Suisse) mais celui du holding intermédiaire qui chapeaute l'ensemble des activités du groupe dans le secteur considéré (dans ce cas, la France pour L'Oréal). Dans le cas de sociétés à actionnariat paritaire d'origine différente (par exemple, Montefina dont les groupes belge Petrofina et italien Montedison détiennent chacun 50% du capital), nous avons affecté la moitié du personnel et de la valeur ajoutée de chaque établissement à chacun des actionnaires. Un bref aperçu macro-économique du secteur – l'importance des industries chimiques dans l'économie belge est saisie au travers des chiffres d'affaires, de la valeur ajoutée, de l'emploi, des exportations et des investissements – est suivi d'une approche sous-sectorielle qui privilégie la structure spatiale des implantations. C'est également sous cet aspect qu'est principalement envisagée la présence des groupes belges et étrangers ; une attention particulière est réservée aux nouvelles implantations étrangères dans le sens donné à cette expression par le Ministère des Affaires économiques. Les données présentées dans ce Courrier hebdomadaire que reflète la cartographie portent le plus souvent sur une moyenne des années 1984-1985. Toutefois, des indications sont données sur les modifications intervenues depuis lors dans la structure de propriété des plus importantes entreprises considérées. De plus, elles sont complétées par des données chiffrées qui portent sur une plus longue période et pour la dernière année disponible dans la partie macro-économique ainsi que dans le chapitre consacré à la répartition spatiale de l'emploi ; les sources utilisées dans ces cas sont principalement les statistiques industrielles de l'Institut national de statistique - INS et les statistiques de l'emploi de l'Office national de sécurité sociale - ONSS. (1) Le problème de la délimitation du secteur se reflète dans l'organisation du patronat du secteur, Fabrimétal s'étant donné pour vocation de représenter les industries transformatrices des matières plastiques. (2) Soit quelque 690 établissements. Les entreprises retenues déclarent un chiffre d'affaires d'au moins 20 millions de FB et un effectif oscillant entre 10 et 20 personnes. L'effectif total de ces 625 entreprises est de 88.000 personnes, soit un peu plus de 95% de l'emploi total du secteur. (3) Il n'a toutefois pas été tenu compte du personnel attaché à des centres de recherche distincts des autres sièges. (4) Dans les cas où il n'a pas été possible de quantifier l'emploi par siège et par commune à partir des données de l'ONSS, contact a été pris avec les entreprises. (5) Les données se rapportant aux 19 communes de l'agglomération bruxelloise ont été agrégées en un ensemble couvrant donc l'arrondissement administratif de Bruxelles-Capitale.
Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander