CH1248-1249 Agrandir l'image

Groupes d'entreprises publics et privés

Courrier hebdomadaire n° 1248-1249,
par E. Lentzen, A. Vincent, 29 p., 1989

Plus de détails

Référence : CH1248-1249


3,70 € TTC

+ de 25 exemplaires? Contactez-nous.

En savoir plus

A sa création en 1958, le CRISP se donnait pour objectif l'étude des mécanismes de la décision politique et des groupes acteurs de cette décision. Parmi ces derniers, les groupes d'entreprises occupent une place centrale dans la sphère de la décision en matière économique. De très nombreuses publications ont été consacrées aux groupes d'entreprises depuis 30 ans par les collaborateurs du CRISP (1). L'approche choisie pour saisir ces ensembles a été souvent pragmatique ; elle a privilégié l'analyse des structures de propriété et la définition des contours des groupes. Les différences existant entre les groupes présents en Belgique ont été perçues également au travers de leur 'culture' respective et de leur évolution historique. Des études théoriques et de synthèse sont venues compléter l'ensemble des informations fournies sur les groupes d'entreprises. La saisie des mécanismes de décision économique au travers des groupes d'entreprises apparaît aujourd'hui de plus en plus nécessaire dans le contexte d'internationalisation et plus particulièrement pour comprendre les opérations de restructuration qui se déroulent, notamment dans l'espace européen. Ces groupes d'entreprises ont suscité l'intérêt de centres de recherches dans d'autres pays européens. L'avènement du grand marché européen et la multiplication, ces dernières années, des opérations dont les groupes d'entreprises sont les acteurs – opérations largement répercutées dans la presse – figurent parmi les raisons de l'initiative prise par le Laboratoire d'études et de recherches sur l'économie de la production (LEREP), département de l'Université des Sciences sociales de Toulouse, de réunir, au cours d'un colloque international, les représentants des centres, principalement universitaires, concernés par les études des structures de propriété et par la dynamique des groupes. A l'issue de cette rencontre, sera créé un observatoire des stratégies industrielles et financières européennes. Les contributions présentées à cette occasion par le CRISP, et publiées dans ce numéro du Courrier hebdomadaire, portent à la fois sur les groupes d'entreprises publics et sur les groupes d'entreprises privés. La première partie décrit synthétiquement – le public du colloque est dans sa grande majorité non belge – les conditions de l'émergence et du développement des groupes publics belges et fournit des éléments d'information sur la dimension et les stratégies de ces groupes face à celles des groupes privés. La seconde partie est consacrée au renouvellement des groupes d'entreprises privés. Ces dernières années, d'importantes entreprises sont sorties du périmètre de groupes présents en Belgique. Au premier rang de ces groupes, celui de la Société générale de Belgique a accéléré et réorienté la restructuration de ses intérêts, dans le contexte de son intégration au groupe français Suez. L'inventaire des cessions de filiales ou de participations de la Société générale de Belgique fait apparaître un accroissement du poids des groupes étrangers dans l'économie belge. (1) Morphologie des groupes d'entreprises publié en 1962 et 1966 suivi par le Répertoire permanent des groupes financiers et industriels et depuis 1979 par le Répertoire permanent des groupes d'entreprises
Panier 0 Produit Produits (vide)    

Aucun produit

À définir Livraison
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander