Afin de vous proposer le meilleur service possible, La librairie du CRISP utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Livre52 Agrandir l'image

Le pouvoir économique dans la Belgique fédérale. Ancrage et délocalisations

Livre,
par A. Vincent, 288 p., 1996

Plus de détails

Référence : ED00149


22,31 € TTC

+ de 25 exemplaires? Contactez-nous.

En savoir plus

Les questions essentielles du destin des entreprises se posent aujourd’hui en termes nouveaux. Les enjeux de l'avenir des entreprises se jouent pour une part importante entre les centres de décision économique fréquemment transnationaux constitués au niveau des groupes d'entreprises et les pôles de décision politique que sont désormais les régions sur des territoires géographiquement définis. En effet, le cadre dans lequel se joue le destin des entreprises a changé. L'État a cessé d'être le seul niveau de décision politique, et c'est tout particulièrement vrai dans le domaine économique. Les régions ont désormais un pouvoir d'intervention très important, tandis que les directives européennes imposent progressivement des règles communes aux activités des entreprises dans les différents pays de l'Union. Dans ce contexte nouveau, les préoccupations - et bien souvent les inquiétudes - de chacun s'articulent autour de quelques grandes questions. Travailleurs, cadres, actionnaires, syndicalistes, décideurs politiques: tous s'interrogent. Quelles sont les raisons du mouvement de délocalisation des activités qui se poursuit au détriment de l'emploi et parfois de la vie économique tout entière dans de larges zones géographiques? Quelle est la signification de la volonté d'ancrage des entreprises: nouvel avatar de protectionnismes et de particularismes anciens ou au contraire riposte adéquate aux risques économiques et sociaux entraînés par les délocalisations ? Ce nouveau livre complète ainsi la série d'ouvrages sur les groupes d'entreprises dans laquelle ont déjà paru trois titres et qui fournit, en recourant à la méthode des morphologies de groupes, une vue significative des structures fondamentales du capitalisme en Belgique et de ses liaisons internationales.

Voir aussi